admin on 29 juillet 2013

Le mois de Ramadan a une saveur unique et originale en Tunisie. Durant ce mois sacré, le quotidien des tunisiens est marqué par des traditions particulières ancrées dans notre histoire et notre mémoire.

Ramadan en Tunisie

Ramadan en Tunisie

Pour bien accueillir ce mois sacré de Ramadan, les familles procèdent à la peinture des façades de leurs maisons. Les mosquées aussi se dotent à cette occasion d’une illumination des minarets par des lampes. Pendant ce mois, on se réconcilie avec les traditions et la culture tunisienne.  Ceci se conjugue surtout dans la table de l’IFTAR.

Habitués à des plats modernes tout au long de l’année, les tunisiens dans l’espace d’un mois renouent avec les traditions culinaires et préparent des plats typiquement et traditionnellement tunisiens. On assiste donc à des tables d’IFTAR décorées et riches : des soupes passant par les salades pour arriver aux grillades et aux sauces ainsi que le fameux « Brik ».

Brik Spécialité culinaire- Ramadan Tunisie

Brik Spécialité culinaire- Ramadan Tunisie

Plusieurs plats sont reconnus pour être tunisiens tels que la « chorba Frik », « Hlelem », « H’sou »…. Les tunisiens privilégient les pâtes sous leurs différentes formes : du couscous, du riz, des macaronis…

Chaque jour et suite à l’appel à la prière, toute la famille se réunit autour de la table pour la rupture du jeun et  partager les délices préparées par la femme qui se fatigue beaucoup dans la cuisine pour offrir à sa famille ce moment de plaisir particulier. Certaines personnes choisissent de commencer par un verre de lait, d’autres par des dattes et il y a ceux qui préfèrent un pot de « Bssisa » à l’eau froide pour éteindre la soif d’une longue journée.

Table Ramadanesque

Table Ramadanesque

Après le dîner, les gens sortent soit pour aller faire la prière du « Tarawih » à la mosquée, soit pour aller rendre visite à des poches ou à des amis. D’autres choisissent un café autour d’une chicha pour la soirée qui peut durer pour certaines personnes jusqu’à l’appel à la prière d’Al Fajr, le moment du « Shour ». Les familles tunisiennes privilégient le fameux « Masfouf »à cette occasion.

Le mois sacré de Ramadan constitue ainsi un retour aux origines et aux traditions mais aussi une occasion pour renouer avec des proches et des amis pendant les soirées à saveurs uniques.

Vous, amoureux de la Tunisie, de la culture tunisienne, des objets authentiques, c’est une occasion pour vous filer l’adresse d’une e-boutique spécialisée dans la vente d’objets de l’artisanat tunisien « Sable & Jasmin » 

Tags: , , , ,

admin on 24 avril 2013

Traditionnellement, le peuple berbère préparait ses différentes farines à la main grâce à une meule manuelle à bras. Cette meule, encore utilisée aujourd’hui en Tunisie, consiste à moudre les grains entre deux pierres. Les grains sont concassés entre les deux pierres par l’action de la pierre supérieure en mouvements circulaires à l’aide d’un bras fixé sur la pierre. Cette méthode est une alternative très écologique à celle du moulin électrique et peut également servir à préparé des huiles, comme l’huile d’argan, s’il on utilise une version légèrement différente de ce moulin.

Ce moulin qui peut aussi être utilisé comme mixeur devient un très bon ustensile pour préparer des plats culinaires traditionnels et ancestraux.

Meule noix d'argan

Meule noix d’argan

Par exemple, dans la recette tunisienne du Kaaber, les pois chiches peuvent être mixés à l’aide du moulin et ainsi conserver cette saveur des temps lointains de nos ancêtres.

En effet, dans cette recette qui prévoit d’utiliser 100g de pois chiches secs, préalablement mis à tremper dans l’eau pendant une nuit, le moulin sera indispensable pour obtenir une crème de pois chiches onctueuse. À cette crème seront ajoutés une carotte rapée, un oignon émincé ainsi qu’une gousse d’ail finement hachée. Et grâce au moulin, le mélange obtenu aura un aspect très homogène. Ensuite, il suffira de mélanger le tout avec une cuillère de chapelure, une petite cuillère de harissa (selon les goûts), du sel, une cuillère de jus de citron et enfin une pincée de tabel. Il faudra ensuite former tout simplement des kaabers et les soupoudrer de farine à fin de les faire dorer dans une poêle recouverte d’un filet d’huile.

Pour toutes vos recettes, les ustensiles utilisés sont très importants car ils garantissent la bonne consistance du mets culinaire et ainsi sa qualité. Il est très aisé de dénicher les ustensiles qui pourraient nous manquer en se rendant sur des sites de petites annonces.

Ingrédients:

100 g de pois chiches secs

1 carotte

1 oignon

1 gousses d’ail

1 petite cuillère de harissa

1 cuillère de chapelure

Farine

1 petite cuillère de jus de citron

1/2 petite cuillère de sel

1/3 petite cuillère de tabel

admin on 11 mars 2013

Le cuivre a une grande valeur culturelle en Tunisie et on l’utilise de plus en plus dans la décoration artisanale tunisienne.

Les divers ustensiles en cuivre étaient étamés et l’on avait l’habitude de leur renouveler l’étamage chaque année pour les rendre plus brillants. Les familles tunisiennes utilisaient le cuivre sous ses différentes formes et essentiellement en cuisine : couscoussiers, marmites, poêles, chaudrons.etc..Mais leur usage a évolué pour se décliner en : bassines, seaux pour le hammam, cendriers, encensoirs, vases, luminaires, etc.

Chaudron en cuivre

Chaudron en cuivre

Couscoussier haut en cuivre

Couscoussier haut en cuivre

Seau-de-hammam en cuivre

Seau-de-hammam en cuivre

Les créations artisanales en cuivre se multiplient et ne se ressemblent pas. Les artisans créent et recréent le cuivre tout en préservant sa valeur traditionnelle dans l’architecture et la décoration d’intérieur.

L’artisanat du cuivre martelé est devenu une mode chic dans la déco d’intérieur. Il se décline en formes et utilisations variées : plateaux, sucriers, cadres, lustres, porte savon, tajines, porte fruits, porte-bougie, cache-pot. Etc. pour le bonheur des amateurs de la décoration originale et authentique de l’artisanat tunisien.

Sucrier en cuivre

Sucrier en cuivre

Tajines en cuivre

Tajines en cuivre

Plateaux ronds en cuivre

Plateaux ronds en cuivre

Vous pouvez retrouver des articles de déco en cuivre martelé chez la boutique en ligne Sable et Jasmin. Ils y proposent différents produits en métal martelé de très bonne qualité.

Tags: , ,

admin on 19 février 2013

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler d’un habit traditionnel tunisien : la Farmla
C’est une pièce emblématique de l’habit traditionnel tunisien.  Il s’agit d’un gilet orné de larges galons d’or : son ouverture de devant comporte des boutons mais point de boutonnières.

 

Farmla tunisienne

 

Ses origines remontent à l’empire Ottoman, mais les costumes régionaux tunisiens ont, chacun, adapté leur version de la Farmla.

Ce modèle a été repris par plusieurs créateurs de mode et de haute couture y appréciant la coupe simple et rigide, mais aussi ses matières nobles qu’elle soit de laine, de soie ou de coton.

Dans le défilé Automne-Hiver 2012/2013 de BELMAIN, on retrouve les détails géométriques de ce gilet, les rondeurs de ses broderies en arabesque et ses élégantes épaules marquées.
La veste BELMAIN, autant que la Farmla, se porte ouverte laissant ainsi libre cours à la vocation décorative des pattes de boutonnage..

 

Farmla dans le défilé de BALMAIN

Farmla dans le défilé de BALMAIN

 

Farmla dans le défilé de BALMAIN

Farmla dans le défilé de BALMAIN

 

Veste Farmla par Olivier Rousteing

Veste Farmla par Olivier Rousteing

admin on 15 janvier 2013

Dans quelques jours, et plus précisément, le 24 janvier 2013, les tunisiens célébreront la fête du Mouled, Naissance du prophète Mohamed – (Mouled veut dire « Naissance »).
Cette célébration est fixée, annuellement, grâce au calendrier lunaire. Elle correspond au 12 Du mois Rabii Al-Awal de l’année 1434 de l’Hégire (calendrier musulman) : vous comprenez donc que cette fête se célèbre le même jour, dans tous les pays musulmans.

Annonce de la date..
Quelques jours avant la fête, le Mufti de la République (Religieux, équivaut au Grand Imam et qui a le pouvoir et le devoir d’annoncer les dates des grandes fêtes religieuses aux Tunisiens, par la voie des Médias, après avoir observé la lune).

 

Observation de la lune

Observation de la lune

 

La préparation de la fête 

Les fêtes religieuses, en Tunisie, riment le plus souvent avec « mets ».
La fête du Mouled n’échappe pas à la règle et on y savoure, chaque année, la succulente « ASSIDA ».
Il s’agit d’un dessert typiquement tunisien, une sorte de crème, dont l’ingrédient principal est la graine de pin d’Alep ou « zgougou » en arabe.

 

Graines de pin d' Alep

Graines de pin d’ Alep

 

Cette crème est présentée avec une décoration colorée composée essentiellement d’une crème parfumée et de fruits secs. Elle sera distribuée aux voisins et membres de la famille le jour de la fête.
Pour préparer ce met sucré, il faut donc s’approvisionner bien avant la date fatidique.
Les marchés, souks, magasins et autres commerces ornent leurs étales avec les ingrédients composant ce dessert.

 

Étalages de fruits secs

Étalages de fruits secs

 

Recette de l’Assida
Pour la crème de Zgougou, il faut :
Graines de Pins d’Alep (zgougou)
Farine
Sucre en poudre

Pour la crème parfumée
Oufs
Lait
Maezenna
Sucre en poudre
Eau de géranium, ou d’oranger ou de rose (selon les goûts)

Pour la décoration,   
Fruits secs grillés, entiers et moulus, bonbons,…

Préparation
L’avant-veille
Trier les graines, les laver à l’eau, les égoutter, les sécher au four ou au soleil
Les mixer très finement et les laisser tromper dans l’eau, toute une nuit

La veille
Filtrer soigneusement l’eau du zgougou
Ajouter de la farine à cette eau tout en évitant les grumeaux
Mettre sur feu doux tout en mélangeant sans s’arrêter pendant une trentaine de minutes à peu près : en cuisine tunisienne, on sait aussi faire du sport !
En fin de cuisson, ajouter le sucre qui noircira la préparation, remuer pendant quelques petites minutes, verser dans des coupes et laisser refroidir.

 

Assida zgougou

Assida zgougou

 

Entre temps, préparer la crème parfumée en battant les jaunes d’œuf avec le sucre, la maizena et le lait..Toujours en remuant le tout sans arrêt pour éviter les grumeaux, jusqu’à épaississement de la crème. En verser un peu sur chaque coupe de zgougou et laisser refroidir.


Le jour du Mouled
La décoration des bols ou coupes d’assida a autant d’importance que le goût de la recette.
Les familles varient les formes décoratives et les couleurs en utilisant les fruits secs : pistaches, noix, noisettes, amandes, …

Régalez-vous…

 

Assida aux grains d'Alep

Assida aux grains d’Alep

Assida grains d'Alep
Assida grains d’Alep