admin on 18 juillet 2014

La fouta tunisienne aurait des origines berbères.

C’est une sorte de pagne, longue pièce d’étoffe aux rayures longitudinales, servant le plus souvent de jupe nouée autour de la taille, laissant entrevoir à l’avant la robe qu’elle recouvre et qu’elle protège.

Fouta tunisienne : longue pièce d’étoffe aux rayures longitudinales

Fouta tunisienne : longue pièce d’étoffe aux rayures longitudinales

Autrefois, le port de la fouta, par les femmes berbères, était obligatoire.

La fouta était portée pour aller aux champs, ou à la fontaine, et plus rarement à la maison.

Robe berbère avec fouta

Robe berbère avec fouta

Les fillettes et jeunes filles la mettaient souvent sur les épaules comme châle, ou sur la tête comme voile.

Les mères qui portaient leur enfant sur le dos en faisaient une poche en la pliant en triangle.

La fouta tunisienne a été rendue célèbre dans la littérature et pas par les moindres des écrivains :

« Une négresse presque nue, les reins sanglés d’une foutah à couleurs vives » (GONCOURT, Manette Salomon, 1867).

« Ce mur est sacré : tous les jours les femmes arabes viennent y suspendre des ex-voto, fragments de haïcks et de foutas » (A. DAUDET, Lettres de mon moulin, 1869).

La fouta tunisienne ne vient pas d’être inventée, loin de là, même si ce n’est que depuis quelques années qu’elle est considérée comme le produit ultra-tendance et le « must » du chic des accessoires dans les pays occidentaux.

Quand on pense « fouta », on pense Tunisie puisque aujourd’hui encore, cette étoffe de coton tissée colorée et frangée très légère et très absorbante est utilisée en Tunisie presque exclusivement en guise de drap de hammam.

Découvrez une large gamme de fouta tunisienne, 100% coton et entièrement faite main chez la boutique Sable et Jasmin.

Tags: , ,

admin on 30 juin 2014

Le Ramadan est enfin là. Il a pointé son nez depuis hier, Dimanche 30 juin 2014, relatif au 1er Ramadan de l’an 1435 Hejri.

Comme chaque année, les familles tunisiennes se préparent pour ce mois Saint. Les préparatifs se font sur plusieurs fronts :
- Le Grand ménage : les maitresses de maison passent leurs foyers au Grand ménage. Le Ramadan est synonyme de réunions familiales, de visites, de joie…et l’on a envie que tout soit rangé, organisé pour accueillir et le mois et les invités. Et étant donné les chaleurs intempestives de cette saison estivale (rien que le premier jour du ramadan, il a fait entre 42 et 46 degrés sur Tunis et bien d’autres régions tunisiennes), il faut éviter de faire de grands efforts physiques pendant la journée du jeun. Ce grand ménage permettra donc à la maitresse de maison de se limiter à de petits nettoyages de temps à autres.

- Le stockage des denrées alimentaires de base : avec la venue du Mois Saint…la consommation augmente et les envies aussi…il faut dire qu’il n’est pas non plus très confortable de sortir faire les courses après une journée de travail, en étant à jeun…et de surcroît en plein été. Les familles tunisiennes font alors leurs emplettes, essentiellement en produits de base : lait, pâtes, tomates en conserve, sucre, farine et semoules, …

- L’approvisionnement en diverses épices : qui dit Ramadan, dit envies de mets, dégustations, gourmandises…et palais toujours à la recherche des goûts forts et prononcés après une journée de jeun et d’abstention. La maîtresse de maison renouvelle son stock d’épices par des épices  fraîchement moulues pour plus d’arôme.

épices tunisiennes

épices tunisiennes

- La préparation de gâteaux et pâtisseries tunisiennes pour les longues soirées après la rupture du jeune. Ces délices tunisiens sont une obligation…Notre taux de glucides baisse pendant le jeun et ces petits trésors sucrés offrent cet apport et permettent l’équilibre du corps (sans excès bien sur).

pâtisseries-tunisiennes

pâtisseries-tunisiennes

Pour en savoir plus sur les traditions tunisiennes, visitez notre blog .
Pour les amoureux de l’artisanat tunisien, visitez Sable et Jasmin et découvrez y les joyaux des traditions tunisiennes artisanales : fouta tunisienne, cuivre martelé, mouton décoration, …

Artisanat Tunisie

Artisanat Tunisie

Tags: , , , ,

Hella Ben Attia a crée la marque Jools & Leyli en 2011. Elle vit en Tunis et Alger.

Ce qui l’a amené à créer des bijoux ….

Une intuition ! En réparant un de ces bijoux abîmés, elle s’est trouvée plongée avec plaisir dans le geste et ça a attisé sa curiosité vers la matière, technique et surtout le design.

Comment elle conçoit ses bijoux ?

A l’image de ce qu’elle aime porter soi même, des matériaux nobles, pierres semi précieuses ou argent qu’elle fait tremper dans l’or, mais aussi du fil à broder et des éléments de récupération. Son travail état entièrement «fait main».

La matière est son point de départ, et puis ?

En effet, la créatrice de bijoux a démarré avec une envie qui vient essentiellement de la matière mais elle a deux orientations distinctes dans son travail, d’où le nom de Jools & Leyli. Lors de ses voyages à travers son héritage culturel (et notamment architectural), elle est passé de la curiosité à l’étonnement puis à la fierté puis à une étrange excitation provoquée par toutes les questions que soulève la lecture de cet art, à savoir, la méconnaissance de son héritage culturel et historique et les actions à entreprendre pour le sauvegarder et le valoriser.

Leyli est une direction qui s’inspire en le revisitant de l’artisanat tunisien, de la culture maghrébine en général. Elle s’oriente vers plus de pureté mais sur une base ethnique.
Jools est une ligne plus multiculturelle, parfois sophistiquée, parfois plus funky, selon l’inspiration du moment.

Création d’objet unique et fait main

C’était son choix pour être toujours dans la découverte et jamais dans la routine. Ce travail demande beaucoup de concentration, de temps et de précision.
Pourquoi ce choix de distribuer en ligne ?

Pour des raisons pratiques parce qu’elle est toujours en mouvement, mais parce que avec le site ses bijoux voyagent à travers le monde et ont une vitrine internationale. Sa manière de valoriser son patrimoine…

Sautoir" luck", agate bleue et argent trempé dans l'or

Sautoir » luck », agate bleue et argent trempé dans l’or

 

Sautoir "Rihanna"

Sautoir « Rihanna »

 

"Bonbon Ring", bague en métal or brossé, avec un cristal central

« Bonbon Ring », bague en métal or brossé, avec un cristal central

 

Sautoir à pendentif filigrane

Sautoir à pendentif filigrane

 

 

Pour les passionnés des bijoux de l’artisanat tunisien vous pouvez consulter l’e-boutique Sable et Jasmin, ça vous fera plaisir.

Tags: , ,

Après deux ans d’absence, le concours « Khomsa d’Or » revient dans sa 16ème édition avec encore plus de nouveautés et de récompenses. La remise des prix s’est déroulée pendant la soirée du samedi 21 Décembre 2013 au Siège de l’UTICA (l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat).

Il est à rappeler que la « Khomsa d’Or » est un concours qui vise à récompenser les meilleures créations artisanales tunisiennes actuelles en matière d’habit traditionnel et organisée par l’ONA (Office National de l’Artisanat).

Inspirés de l’habit traditionnel tunisien, une trentaine d’artisans, créateurs, professionnels, styliste modélistes, de différents âges et de différentes Régions tunisiennes, ont donc présentés leurs créations d’habits féminins et masculins, de ville ou de cérémonie.

Quelques Ecoles Supérieures et centres de formations de mode ont également participé à cette Edition de « Khomsa d’Or ».

Le jury, composé de professionnels et d’experts de la mode, après une pré-sélection de 105 modèles, a finalement récompensé

-          Pour le 1er Prix : L’artisane Dalila Rachidi, avec un habit traditionnel en «hayek» brodé. Montant de la récompense 6.000 dinars.

Khomsa d'Or - 1er prix

Khomsa d’Or – 1er prix

 

-          Pour le 2ème Prix : L’artisane Rafika Nsir, avec un habit en Kamraya (lin), avec des fils de burnous et de « jebba » masculine. Montant de la récompense 4.000 dinars.

Khomsa d'Or - Deuxième prix

Khomsa d’Or – Deuxième prix

 

-          Pour le 3ème Prix : L’artisane Hajer Bouraoui, avec un jean brodé à la main destinée aux jeunes filles. Montant de la récompense 3.000 dinars
L’habit traditionnel tunisien, célébré à cette occasion, gagne encore plus d’intérêt, d’année en année, et le défilé de mode, organisé lors de ce concours, a été une belle démonstration de la créativité des artisans tunisiens, qui ont su marier, avec magnificence, les formes, les tissus et les couleurs.

Khomsa d'Or - Défilé de mode

Khomsa d’Or – Défilé de mode

Khomsa D'or 2013

Khomsa D’or 2013

Khomsa d'Or - Remise des prix

Khomsa d’Or – Remise des prix

Khomsa d'Or 2013 - Remise du 2ème prix

Khomsa d’Or 2013 – Remise du 2ème prix

Tags: , ,

Kimaenti© est une marque Tunisienne d’accessoires et bijoux créée par une jeune designer graphiste de formation, mais qui a préféré effectuer son rêve d’enfance dans l’Univers de bijoux et des accessoires.

Kimaenti© est née en 2009, en Tunisie. C’est une longue histoire de voyages et d’humanité…
Chics et ethniques, ses bijoux sont faits main chez elle. La créatrice ne réalise que des petites séries car elle déniche volontairement un nombre limité de matériaux comme le cuir, le tissu, la corde, les pierres fines, et pleins de récupérations… ce qui rend ses bijoux d’autant plus précieux. Ses collections sont de vraies malles aux trésors, pleines de gri-gri et autres curiosités qu’elle trouve sur son chemin.

Découvrez une panoplie de bijoux et accessoires made in Tunisia : un sublime mariage entre les traditions tunisiennes et de la création artistique …

 

Découvre encore plus de créations de l’artisanat tunisien sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/kimaenti

Pour les amoureux des bijoux de l’artisanat tunisien, vous pouvez toujours vous rendre sur le site Sable et Jasmin ..Vous ne serez pas déçus :)